05 59 62 00 62 pauocean@gmail.com

Sites de plongée

Les sites de plongée de la Côte Basque sont très variés : canyons, grottes, plateaux, arches, tombants, strates, éboulis,… à partir de 5 m jusqu’à 45 mètres.

Venez plonger avec nous, vous goûterez les plaisirs de plongées Atlantiques dans un milieu riche et passionnant de diversités et de surprises.

La carte des sites du CSMPO
Descriptif des sites

La digue de l'Artha (3m - 15m)

La digue de l’Artha est l’une des trois digues construites sous Napoléon III afin de protèger St Jean de Luz des caprices de la mer. Elle est située en plein milieu de la baie entre la digue qui suit le fort de Socoa et celle de Sainte Barbe. On peut donc s’y rendre facilement en bateau. Le site est idéal pour les baptêmes ou les premières bulles des niveau 1.

Le site est accessible quasiment par tout temps puisqu’il se trouve dans l’espace protégé de la baie. L’intérêt réside dans l’enchevêtrement de cube de ciments rajoutés au fonds de l’eau pour consolider l’édifice et qui offre de multiples refuges à une faune aquatique variée (Tacauds, Sars…).

Esquilletac (de 10 à 25m)

Le sol forme des strates rocheuses irrégulières en pile d’assiettes. On suit donc dans le sens de la longueur en admirant les spirographes qui se balancent au gré de la houle tout en changeant de couleur avec la luminosité.
De temps en temps, des bancs de sables viennent couper la roche, on peut alors y voir des raies qui se cachent dans le sable !

Belhara Perdun (de 14 à 25m)

Belhara Perdun est un vaste plateau rocheux à environ,1,5 mille au Nord Ouest de la baie de Saint Jean de Luz. Le fonds est composé de petits canyons, de murs et de plusieurs petites de grottes. Par endroit le paysage très déchiqueté. C’est une eau très poissonneuse : daurades, sars, anchois, congres, bonites, murènes…Une véritable nurserie l’été pour les juvéniles.

Par forte houle de Nord Ouest et à marée basse lorsque les conditions sont réunies se produit sur le site un phénomène de vague immense : La Vague de Belhara connue à travers le monde entier pour être un spot qui génère une des plus grandes vague d’Europe.

Aroka Tiquia (de 20 à 45m)

Aroka est un vaste plateau rocheux situé a 1,5 mille au nord de la baie de Saint Jean de Luz. De nombreuses voies (canyons, failles, grottes et arches) entaillent la roche dans un enchevêtrement assez surprenant. Il ne faut pas hésiter à se laisser aller dans ce dédale où s’ébattent également une faune variée et une flore des plus colorées (Poisson Lune, baliste, congres…).
Trois secteurs sont a explorer : la grande grotte, le « gruyère » (il porte bien son nom) et le passage « Taket » à l’Ouest du plateau.

Aroka laisse un souvenir impérissable. C’est un terrain de jeux merveilleux ou on revient toujours avec plaisir. Plusieurs plongées sont nécessaire pour découvrir tous ses secrets.

Illarguita (de 25 à 45m)

 Ce tombant s’étend sur environ 2 kms au large des sites de Belhara et de Mabessin et offre de nombreuses possibilités d’exploration. S’y entassent plusieurs éboulis rocheux qui offrent un refuge à la faune locale. Même des langoustes et des cigales peuvent se trouver sous les strates de roches dures.

Le Saint Sunniva (40m)

Le Saint Sunniva est un cargo – vapeur Norvégien construit en 1912.
Le 2 juin 1917, il heurte une mine, posée par un Sous Marin Allemand l’UC 72 à 1,5 mille dans le Nord de St. Jean de Luz, sur un trajet Santander – Sunderland. Quatre victimes.

L’épave est fortement abîmée : beaucoup d’amas de tôle. Un des attraits de l’épave est ses chaudières. De près de 4 mètres de haut l’ensemble chaudières/condensateur constitue un abri pour la faune : congres et homards ont élus domicile a l’intérieur.  Présence de nombreux tacauds et congres !

En partant vers l’arrière de l’épave ont distingue nettement l’arbre de transmission. Vers l’avant on découvre les membrures de la coque, un imposant système de treuil, une ancre et un amas de chaine dans lequel on peut croiser un homard et une murène.

Indiscutablement « THE PLONGEE » a faire au large de Saint Jean de Luz !

Share Button